risque

Le degré de prise de risque permet souvent de faire la différence entre les petits et les grands succès. Sur cette échelle, chacun se trouve entre la risquophilie (décisions aventurières, impulsives, voire hasardeuses) et la risquophobie (absences d’initiatives, renoncements de projets,…).

Et vous, où vous situez-vous sur cette échelle du risque ? Êtes-vous du genre à répondre lors d’un entretien : « Le risque, c’est ça ! » ou plutôt à reprendre la définition de Robert la Rousse ? Voyez jusqu’où prendriez vous des risques en cochant chaque fois que vous serez d’accord avec la série d’affirmations suivantes :

Faire le test